Bulletin n°03 – Correspondances de Jean Michaud

Le Bulletin n°03 (Mars 2003) :

Nous vous proposons de découvrir, à travers ses correspondances, un directeur de l’École de Cluny : Jean Michaud (Cl.22). Un directeur qui, de 1960 à 1969, s’employa à vanter les mérites du travail ou du port de la cravate. Un directeur surveillant ses élèves comme ses propres enfants. Mais aussi, un directeur fier de son École et de ses valeurs.

Voici donc deux lettres qui permettent de cerner le caractère de ce « personnage », et qui rappelleront bien des souvenirs aux Gadz’Arts des années 1960 !

Vous pénétrez, grâce à votre succès, dans une grande famille, celle des Gadz’Arts.

Vous devez en être fier. Mais la qualité de Gadz’Arts, crée des servitudes. Plus tard, vous assumerez de lourdes responsabilités. C’est vous qui l’aurez voulu, puisque vous avez désiré entrer dans cette grande Famille. Vous serez un Chef, vous aurez à donner des ordres précis, à les faire respecter. Vous aurez à commander du Personnel qui n’aura pas reçu votre instruction, parce que peut-être, il n’aura pas su, en temps voulu ou que de nombreuses considérations de milieu, de moyens matériels, ne le lui auront pas permis.

Chaque membre de votre personnel aura un cœur, un cerveau, un estomac, une famille à nourrir.

On peut ne pas être très instruit, mais être poli, être bien éduqué, être un travailleur. Nanti de ces qualités, si la santé ne fait pas défaut, on est armé pour réussir dans la vie.

Acceptez, ce qui ne doit pas être pour vous une contrainte, de respecter comme il se doit, les horaires qui vous seront imposés.

Si un compagnon commence son travail à 7 h 30 et le termine à 17 h 30, vous verrez que cela veut dire qu’il est au travail à 7 h 30 et qu’il l’est encore à 17 h 30.

Le Gadz’Arts est universellement connu. Vos Anciens ont fait de belles choses. Vous en ferez de plus belles, grâce aux Sciences et Techniques, dont vous bénéficierez, grâce à votre savoir et à votre ardeur au travail. Un Gadz’Arts étant un chef, doit toujours se respecter, avoir une bonne tenue. Vous devez vous rappeler de tous ces principes qui font le Gadz’Arts, dès votre entrée à l’École Nationale d’Ingénieurs Arts et Métiers. Ayez toujours une bonne tenue, ne soyez pas « débraillé » Portez une blouse, elle protège vos vêtements. Ce sont pour l’instant, vos Parents qui les paient ; ne portez pas de blouse déchirée, ayez des chaussures propres. Le port de la cravate en semaine, en cours, n’est pas interdit !

Le short se porte en éducation physique, sur la plage, ou par exemple, au Sahara ou dans tout autre pays chaud. Les « blue jean » ne sont pas très jolis.

Lorsque vous sortirez en ville, ayez une tenue correcte. Ne portez pas de blouse. La grille d’entrée de l’École n’est pas un porte manteau.

Vous rappelant tout au long de votre scolarité ces quelques principes, vous vous préparerez ainsi, avec l’appui du corps Professoral d’élite de l’École et de tout le personnel à votre belle carrière d’Ingénieur Arts et Métiers.

Les vieux murs de l’Abbaye qui vous abriteront constituent un ensemble admiré. Locaux, matériel d’internat, machines-outils, sont un capital dont vous devez assurer la sauvegarde: ce sera une source de grande satisfaction pour moi que de vous savoir pénétré de cette conception.

Croyez mon cher Élève, à ma bien vive sympathie.

Le Directeur, J. MICHAUD

La lettre circulaire qui suit a été adressée pendant plusieurs années aux élèves de première année reçus au concours d’entrée par Jean Michaud ; celle-ci est datée du 15 juillet 1963.

CONSEILS AUX ÉLÈVES ENTRANT EN PREMIÈRE ANNÉE A L’E.N.S.A.M de CLUNY

Mon cher Ami,

Maintenant que vos efforts ont été couronnés de succès, vous allez entrer avec fierté dans cette grande École qu’est l’École Nationale d’Ingénieurs Arts et métiers. Je vous en félicite.

En entrant dans cette École, vous avez choisi de devenir un chef, un conducteur d’hommes. Vous allez, si vous le voulez, devenir un Ingénieur Arts et Métiers. C’est un beau titre, très recherché. Mais il est bien évident qu’il ne suffit pas d’avoir été reçu au difficile concours d’entrée pour sortir de cette École, après 4 années d’études, en possession du diplôme d’Ingénieur. Puisque vous avez été reçu au concours d’entrée, cela veut dire que vous êtes intelligent, mais cela ne veut pas dire que vous soyez aussi travailleur qu’il convient à un futur ingénieur A.M. de l’être. Parmi vous, vous rencontrerez des Camarades :
très intelligents et très travailleurs
très intelligents et travailleurs
très intelligents et peu travailleurs.

De même, ces trois gammes existeront chez les Élèves intelligents. Seul, le travail paie. Vous vous rendrez compte plus tard, dans l’industrie, que votre salaire sera fonction des services que vous aurez rendus à votre Entreprise. Ces services seront fonction de leur qualité, variable suivant le degré de votre intelligence, et de leur volume, qui dépendra de vos qualités de travailleur.

Ces qualités, vous devez les développer pendant vos 4 années d’études aux Arts et Métiers. Vous n’aurez qu’à penser à cela pendant ces 4 années, ce qui n’exclut pas, bien entendu, la détente nécessaire, propice aux efforts futurs.

Vous savez que des jeunes gens ou des hommes, même chargés de famille et n’ayant pas eu votre chance, au seuil de l’adolescence continuent, après leur travail quotidien, à étudier afin d’améliorer leur situation. Pensez aux Techniciens, aux Techniciens Supérieurs, aux cadres issus de la Promotion supérieure du travail que vous trouverez certainement plus tard sur votre route. Cette formation n’existait pas, il y a quelques années. Le nombre de ceux qui se forment ainsi s’accroît de plus en plus. Il vous faudra lutter pour faire votre place.

Il faut y penser dès votre arrivée à l’École, car je le répète, seul, le travail paie.

Dans le lycée que vous venez de quitter, vous aviez l’habitude d’être interrogés très souvent et de faire souvent des compositions.

A l’E.N.S.A.M., il en est maintenant tout autrement.

Les cours certes, sont obligatoires, tous les cours, exercices dirigés, séances de dessin, d’atelier, de manipulations en laboratoires, séances d’éducation physique. En ce qui concerne l’éducation physique, c’est évidemment le médecin qui décide. Vous serez appelé à être interrogé au cours des exercices dirigés, certes, mais vous n’aurez pas une note chiffrée. Votre Professeur aura de vous, à cette occasion, une appréciation bonne ou moins bonne qui se traduira par : mal, très faible, passable, assez bien, bien, très bien, et je vous le souhaite : parfait ! […]

Les conseils que je viens de vous donner, pourront, peut-être paraître, à certains superflus. Ils sont cependant nécessaires.

Vous ne direz pas que je ne vous ai pas prévenu franchement.

Que ceux qui seront tentés de relâcher leurs efforts, n’étant pas aiguillonnés tout au long de l’année scolaire, par des interrogations et des compositions fréquentes, comme en École préparatoire, se souviennent de ces quelques mots, les relisent de temps en temps.

Il paraît que vous êtes plus mûrs que nous n’étions. Je veux parler de ma génération, lorsque jadis, nous occupions dans cette École les mêmes bancs que vous. Ce qui est vrai, c’est qu’en général, vous êtes plus âgés que nous n’étions.

Celui qui écrit ces lignes désire vous voir réussir. Comme vous il a été élève de cette belle École de Cluny, où il est entré en 1922 ; il y a déjà 41 ans.

Il vous suivra pendant votre scolarité, se réjouissant de vos joies et de vos succès, prendra part à vos peines, essaiera de vous aider à franchir certains mauvais moments, comme vos camarades de 2ème et 3ème année, qui vous forgeront votre moral Gadzart.

Vos camarades, vos professeurs, tout le personnel de l’École, Monsieur l’Intendant, Monsieur l’Ingénieur Sous-Directeur et votre Directeur, s’emploieront à faire de vous, jeune homme qui allez entrer dans cette magnifique lignée de Gadzarts, un homme, un ingénieur, bien armé pour la vie, bien armé pour vous servir et pour servir notre beau pays de France.

Fait à CLUNY, le 15 juillet 1963

Le Directeur, J. MICHAUD

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *