Les Gadzarts et l’Armement

Obus et Grenades

Nous savons que les Gadzarts ont énormément participé à l’effort de guerre, que ce soit sur le front ou dans les industries de l’armement mais il est très difficile de définir quels rôles précis ils ont joué, si ce n’est par des contributions individuelles de premier plan, notamment dans l’artillerie. Certains spécialistes jugeront la capacité de l’industrie française à s’adapter à une économie de guerre comme le premier « miracle économique » du XXe siècle.

Victor Champigneul (An 1874) qui avait repris la fonderie de son père, mit au point un système de presse mécanisée pour la production d’obus et réussit ainsi à produire quelque 225 000 balles et 60 000 obus quotidiennement. Son système fut utilisé dans toutes les usines d’armement de France.

En parallèle, René Guillery (Ch 1883) inventa des machines de très haute précision pour la fabrication des douilles, ce qui permit d’accélérer énormément les cadences.

A l’école militaire et pyrotechnique, Jules Robin (Ch 1867), inventa 60 types d’obus explosifs différents et C.G. Bessières (Ai 1898) mit au point de nombreuses armes explosives dont la plus célèbre, la grenade VB, qui fut produite à 300 000 exemplaires par jour pendant la guerre.

Dans de nombreux domaines (naval, aviation ou terrestre), les Gadzarts ont apporté leur contribution lors des deux conflits mondiaux. La France l’a reconnu lorsqu’elle attribua à l’École la légion d’honneur et les deux croix de guerre.

La Croix de Guerre 1914-1918

A été remise aux Écoles d’Arts et Métiers par le maréchal JOFFRE le 28 mai 1927 en présence de Gaston DOUMERGUE , Président de la République. Citation à l’ordre de l’armée des Écoles d’Arts et Métiers : « Ont apporté, au front comme à l’arrière, une part glorieuse de services à la Défense Nationale, en fournissant, d’une part, un important contingent d’officiers, sous-officiers et soldats pourvus d’une instruction spéciale, et en contribuant d’autre part à intensifier les fabrications de guerre par les initiatives de leurs anciens élèves. »

La Croix de la Légion d’Honneur

A été remise aux Écoles d’Arts et Métiers par Albert LEBRUN, Président de la République, et André MALLARME, Ministre de l’Éducation Nationale, le 8 décembre 1934.

La Croix de Guerre 1939-1945

A été remise aux Écoles d’Arts et Métiers par René COTY , Président de la République le 21 octobre 1955. Citation à l’ordre de l’armée des Écoles d’Arts et Métiers :  « De 1939 à 1945 ont pris une large part tant aux opérations de guerre qu’aux combats de la résistance. Ont apporté une contribution technique de premier plan à la victoire de nos armes. Trois cents cinquante-trois de leurs élèves ou anciens élèves sont tombés au champ d’honneur, dont quatre-vingts morts en déportation ou fusillés par l’ennemi. » Paris le 24 juin 1955, Pierre KOENIG, Ministre de la guerre.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *