Les Gadzarts et l’Industrie Maritime

Le paquebot France, rebaptisé Norway

Comme toujours, c’est l’armée qui développe les innovations, ainsi, la Marine Nationale ne regorgeait de Gadz’Arts. Parmi eux, Charles Mazari (Ch 1861) et Albert Dufont (Ch 1865) qui étudièrent les tourelles de bord de la marine et c’est Albert Dupont (Ch 1885) qui dirigea la construction des tourelles à 4 canons du croiseur cuirassé « Dunkerque ». La Marine Française possédait les navires les plus rapides au sortir de la guerre de 14, le « Gerfaud » atteignait 42 nœuds 787 et le « Terrible » 45 nœuds, tous deux équipés par Jules Tessier (An 1887). L’Académie de Marine fut présidée par l’Ingénieur-mécanicien général L.Jaunch (Ch 1890).

Le destin le plus tragique est celui de Guislain Goubert, inventeur du sous-marin. Passionné par le projet de navigation sous-marine, il développa à ses frais le « Goubert ». Présenté à la Marine Nationale à Cherbourg en 1891, l’engin passa tous les tests mais la marine le refusa pour quelques détails. Il présenta en 1899 un nouveau prototype, le « Goubert II » dans l’arsenal de Toulon mais pour des raisons administratives, il fut refusé. Criblé de dettes, Goubert mourut trois ans plus tard. La même année, il fut reconnu inventeur du sous-marin par le ministre de la marine, cette même entité qui avait refusé ses prototypes, jaloux d’une invention qui n’était pas la sienne.

Le dispositif anti-roulis inventé par Jean Fieux (Cl 1902) et mis au point avec Schneider et la Marine Nationale permit d’importants progrès pour la stabilisation des vaisseaux de guerre lors de tirs de gros calibres. Il développa par la suite (dans l’entre deux guerres) un système de catapulte-frein pour le décollage et l’atterrissage sur les portes avions. Plus près de nous, de nombreux Gadz’Arts ont participé au développement de navires civils ou militaires tels que le paquebot France, le Queen Mary II, le porte-avions Charles de Gaulle, que ce soit dans les chantiers de la DCN, de Saint-Nazaire ou de Cherbourg.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *