Il existe deux types d’uniformes portés par les élèves :

  • la blouse, dite “biaude”,
  • l’uniforme de prestige, dit “zagalon” (vêtement à galons), ou plus couramment “zag”.

La blouse

Héritière de la blouse grise de l’époque où la formation était essentiellement pratique, elle est aujourd’hui portée par les élèves, à l’intérieur comme à l’extérieur de l’École, en signe d’affirmation de leur identité.

Elle est décorée selon les goûts et l’imagination de son propriétaire. De nos jours, une bande jaune indique le surnom, ou “buque”, et le numéro de famille gadzarique, ou “num’s”, de l’élève qui la porte.

L’uniforme de prestige

Dès l’origine des Écoles d’Arts et Métiers, en 1780, les élèves ont porté un uniforme qui a évolué au cours du temps.

D’abord obligatoire, l’uniforme est devenu facultatif au lendemain de la Première Guerre mondiale. C’est par un libre choix que les élèves la revêtent aujourd’hui dans les circonstances solennelles.

Comme beaucoup de Gadzarts s’engageaient dans la Marine, dans les années 1930, le modèle s’est inspiré de la coupe des uniformes de sous officiers de cette armée. Depuis, il a peu évolué.

En 1964, la scolarité est devenue mixte. Le couturier Jacques Estérel (Promotion Cluny 1935) a donc dessiné un uniforme pour les jeunes femmes Gadzarts.